Accueil > Précis de lambertologie appliquée - Saison 25 : texte et commentaires de (...) > « La crainte et l’espoir sont les pires ennemis de l’homme » Goethe

« La crainte et l’espoir sont les pires ennemis de l’homme » Goethe

vendredi 5 octobre 2018, par Club Politique Bastille

« La crainte et l’espoir sont les pires ennemis de l’homme »
Goethe

Dans l’histoire de la Ve République, c’est la première fois que deux ministres d’État démissionnent. Au total, en quinze mois, trois ont disparu sans compter quatre autres ministres… Jusqu’alors, la règle c’est que le Président se séparait des ministres quand il le décidait. Hulot et Collomb sont partis sans même le prévenir... Macron refuse sa démission et le ministre de l’intérieur s’en va : il ne veut plus gouverner ! Collomb c’est le premier - et alors le seul - qui a soutenu le candidat Macron. L’ancien ministre de l’intérieur, c’est Lyon, une partie de la bourgeoisie et bien sûr la franc-maçonnerie.

Pour Macron, c’est une situation d’autant plus catastrophique que plusieurs ministres sont menacés par la justice…
Dans le Figaro du 8 octobre sous le titre « Emmanuel Macron : le masque tombe », l’éditorialiste Ivan Rioufol écrit :
« Le pouvoir ressemble au Titanic dont le ministre de l’intérieur vient de s’échapper mardi. Le naufrage sera difficile à éviter ».
La crise gouvernementale aggrave la situation politique. Macron pour tenter de reprendre la main, devrait remanier entièrement son gouvernement, intégrer des politiques, élargir sa base politique… Pas simple. Il dévisse à ce point dans les sondages que les candidats encore crédibles se tiennent à distance. Cette situation est inédite dans l’histoire de la Ve République. Un parfum de fin de règne… au début de son mandat.

Les camarades Nantais dans leur texte sur le bilan de la grève des cheminots ont totalement raison de souligner que pour stopper le cycle des défaites, les salariés doivent non seulement s’auto-organiser mais combattre le néo-libéralisme en tant que tel, l’alternative politique est dans cette direction. Ce n’est pas rien, d’autant que la situation est marquée par la succession des défaites. La bourgeoisie en crise est à l’offensive. La crise de la domination politique du libéralisme n’implique évidemment pas une réaction à la hauteur. En reprenant la célèbre citation de Lénine sur l’ouverture d’une crise révolutionnaire, nous aurons souvent considéré que la crise des « sommets »impliquait quasi-automatiquement la mobilisation révolutionnaire du « bas ». C’est évidemment autrement plus compliqué. Renverser l’ordre des choses n’est pas simplement une affaire de « luttes » ou de « mobilisations ». Il faudra du sang et des larmes… d’autant que les appareils syndicaux font tout ce qu’ils peuvent pour soutenir patronat et gouvernement – cf. le 9 octobre – Encore que : la politique contre-révolutionnaire des partis et syndicats « ouvriers » masque une réflexion plus importante : quels sont les possibilités historiques des salariés aujourd’hui ? Je crois qu’on surestime – en relation avec le passé – les capacités de nuisances des appareils. Cette interrogation est, me semble-t-il, importante à discuter.
Actuellement, c’est l’apathie, la démoralisation qui dominent. Macron s’effondre mais les salariés et la jeunesse sont toujours l’arme au pied. La France n’est d’ailleurs pas seule dans cette situation.

Theresa May est sous le feu… de ses camarades de parti. La bourgeoisie anglaise ne sait comment sortir du Brexit. Même le pays pivot-européen devient ingouvernable : le gouvernement d’A. Merkel vacille sous les contradictions, les oppositions… sans oublier l’Italie qui s’affronte avec la Commission européenne, comme la Hongrie et la Pologne… L’Europe se disloque.
Nul part, les salariés, les opprimés, la jeunesse n’interviennent, ne se dressent comme si cette situation ne les concernaient pas.

L’offensive de Trump met à nu toutes les faiblesses de l’Europe libérale, rompt le consensus. Oui à la concurrence mondiale si elle rapporte aux USA ! Sinon, la guerre économique ! Si les sanctions de Trump contre l’Europe inquiète, la guerre commerciale contre la Chine panique. Le Président américain a lancé un programme de surarmement proprement insensé ! Non seulement il créé une nouvelle armée spatiale, mais il donne l’ordre de rebâtir une flotte à neuf ! Ce programme dément inquiète même le Pentagone. Le survol de la mer de Chine, la présence de navires américains à proximité des îles revendiquées et occupées par la Chine, sont des actes militaires particulièrement préoccupant.

C’est dans cet univers que Macron, qui prétendait assurer le leadership en Europe, met en œuvre sa politique. Et avec quelles arrogance ! L’impuissance du mouvement ouvrier, le « dialogue républicain » avec JL Mélenchon – et réciproque - n’empêche cependant pas la crise gouvernementale de s’élargir, ni l’offensive de se poursuivre ! C’est ainsi. Il n’y a pas de « réponse » politique évidente, mais le chaos est vraiment à l’ordre du jour.

L’affaire des migrants est considérable. Évidemment, il faut recueillir et accueillir tous les migrants victimes directes du chaos néo-libéral. Les migrants sont les victimes des dictateurs, de la misère, de l’horreur économique. Donc d’abord, les défendre ! C’est un devoir élémentaire que seuls les démocrates et le mouvement ouvrier peuvent faire triompher. Malheur à celui qui manque à l’appel.
Les réfugiés, les « migrants » des années 30 qui n’ont pas été accueillis ont été liquidés par le nazisme et le fascisme !
Nul ne quitte son pays, son foyer de gaieté de cœur. Accueillir ces victimes, c’est combattre le système qui les précipite, sur les routes et les mers. Sur cette question fondamentale, JL Mélenchon a pris une position totalement réactionnaire. Espérons que les militants Insoumis auront à cœur de manifester leur… insoumission !

En ce soixantième anniversaire de la Ve République, les institutions protègent toujours le Président. Nul ne sait si cela durera. À propos de la démocratie et de l’alternative au néo-libéralisme, je suggère de lire ou relire la petite brochure de J. Rancière « En quels temps vivons-nous ? ». Ça résiste au temps.

***

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Portail

Sites utiles :

A l'encontre

Revue Prométhée

Netoyens

Marx au XXI siècle