Accueil > Précis de lambertologie appliquée - Saison 25 : texte et commentaires de (...) > Réunion Débat sur la situation française et le FN

Réunion Débat sur la situation française et le FN

jeudi 8 janvier 2015, par Club Politique Bastille

REUNION-DEBAT sur la situation française et le FN
Le samedi 17 janvier 2015 à 14 heures 30 précises

à EDMP - 8 impasse Crozatier - Paris 12e - Métro : Gare de Lyon

Il semble nécessaire de discuter de la situation française en ce début 2015. Débattre et analyser avec un éclairage nouveau cette situation, comme le rôle du FN. Nous avons demandé à Charles d’introduire notre débat. L’attentat au journal Charlie Hebdo renforce la nécessité de cette discussion.
Venez nombreux, invitez vos amis, vos contacts, pour un débat le plus large.

Messages

  • Une contribution ou plutôt une interrogation qui j’espère sera portée au débat. A propos de l’attentat au journal Charlie Hebdo et de l’usage qu’on en fait : "Cette démocratie si parfaite fabrique elle-même son inconcevable ennemi, le terrorisme. Elle veut, en effet, être jugée sur ses ennemis plutôt que sur ses résultats. L’histoire du terrorisme est écrite par l’État ; elle est donc éducative. Les populations spectatrices ne peuvent certes pas tout savoir du terrorisme, mais elles peuvent toujours en savoir assez pour être persuadées que, par rapport à ce terrorisme, tout le reste devra leur sembler plutôt acceptable, en tout cas plus rationnel et plus démocratique"........ Guy Debord

  • " "La révolution ou la mort", ce slogan n’est plus l’expression lyrique de la conscience révoltée, c’est le dernier mot de la pensée scientifique de notre siècle."

    Guy Debord, La planète malade, 1971.

    http://www.non-fides.fr/IMG/pdf/Debord_planete_malade.pdf

    "Le réformisme et tous les partisans de la bourgeoisie présentent le fascisme comme un retour en arrière, comme l’action de forces obscures rétrogrades. Pour la Gauche communiste le fascisme est la conséquence de l’évolution impérialiste du capitalisme et l’expression donc de ses tendances les plus modernes. La preuve en est qu’après la défaite militaires des régimes fascistes lors de la guerre mondiale, les régimes démocratiques qui leur ont succédés, tout en revenant à des formes plus « douces » de gouvernement désormais possibles qui plaçaient la collaboration des classes sur une base moins forcée, moins conflictuelle, mais donc plus sûres, ont hérité du fascisme ses traits essentiels de concentration économique et de contrôle étatique de toute la vie sociale : c’est en ce sens que notre courant a écrit que « si les fascistes ont perdu la guerre, le fascisme, lui, l’a gagné ».

    Chanter aujourd’hui les louanges de la démocratie ou s’alarmer des menaces que feraient peser sur elle tel ou tel politicien, tel ou tel ministre, signifie au mieux être aveugle devant le « blindage » croissant depuis des décennies des démocraties, être victime d’un crétinisme électoral qui profite surtout à une poignée de capitalistes et de trusts géants ; au pire être complice des méfaits en tout genre, des pillages et des massacres que les impérialismes démocratiques ont commis dans le monde entier au cours de ce plus que demi-siècle, outre l’exploitation incessante de leurs propres prolétaires autochtones."

    Ce qui distingue notre parti

    (« programme communiste » ; N° 99 ; Février 2006)

    http://www.pcint.org/04_PC/99/99_distingue.htm

    https://www.youtube.com/watch?v=z33tH-JdPDg&index=17&list=RDgsJzMC2EHpE

    Snap ! - The power

    Cinq Thèses sur la situation actuelle et les situations futures à créer

    Thèse 1 - Tout d’abord, on regardera attentivement ce résumé de Las Vegas Parano qui tire clairement le bilan de Mai 68.

    http://www.dailymotion.com/video/x2j6qv_las-vegas-parano_fun

    Las Vegas Parano

    Thèse 2 - Directeurs du Marketing et Directrices des Ressources Humaines de la Ligue-des-Droits-de-l’Homme libre et non faussé, égal, fraternel, durable et responsable mais cependant extorqueur de la plus-value à l’insu de son plein gré, se réjouissent des 3, 4 ou 5 millions de "gens" mobilisés dans l’Union Nationale, au sens positif et donc non Union Sacrée, du 7 au 11 janvier 2015, tout en déplorant l’invisibilité des prolétaires-pue-la-sueur et des "jeunes de banlieue"-néocolonisés-issus-de-l’immigration-de-leur-grand-père.

    Thèse 3 - Les prolétaires, qui savent que la démocratie n’existe pas dans les camps de travail de l’impérialisme démocratique dirigés par les Directeurs du Marketing et Directrices des Ressources Humaines, ne voient pas pourquoi ils devraient défendre cette démocratie (inexistante là où ils passent l’essentiel de leur vie jetable à produire des merdes inutiles rendues indispensables par la publicité pour consommateurs insolvables) en dehors des entreprises, pour que leurs exploiteurs puissent en profiter alors qu’eux n’en ont ni le temps, ni les moyens financiers.

    Thèse 4 - Les prolétaires qui votaient ne voteront plus, et donc plus PS, ni PCF, ni UMP.

    Les prolétaires inconscients qui votent encore n’ont donc aucune raison de ne pas voter ce qui reste, donc FN. C’est la théorie du "pavé merdeux que l’on jette à la gueule de la bête féroce qui vous fonce dessus".

    Bien sûr, les prolétaires conscients qui persistent à vouloir voter ne voteront pas FN. Ils voteront pour un Messie quelconque : Mélenchon, NPA, LO, POI, etc... ou finalement s’abstiendront.

    L’abstention n’a aucun autre effet que d’augmenter le vote FN tout comme le vote pour le Messie quelconque.

    Le vote contre le FN n’aura pas d’autre effet que reconduire au pouvoir ceux qui y sont déjà (Hollande-Cambadélis) ou l’ont été (Sarkozy-Sarkozy) et donc, au bout du bout, à gonfler le futur vote FN pour 2017, 2022, 2027, etc..

    Thèse 5 - La conclusion est donc claire : le crétinisme électoral ne mène, ne peut mener et ne mènera qu’au vote FN.

    Jean-François Michel Dumont

    jfmdumont@aol.com

  • " "La révolution ou la mort", ce slogan n’est plus l’expression lyrique de la conscience révoltée, c’est le dernier mot de la pensée scientifique de notre siècle."

    Guy Debord, La planète malade, 1971.

    http://www.non-fides.fr/IMG/pdf/Debord_planete_malade.pdf

    "Le réformisme et tous les partisans de la bourgeoisie présentent le fascisme comme un retour en arrière, comme l’action de forces obscures rétrogrades. Pour la Gauche communiste le fascisme est la conséquence de l’évolution impérialiste du capitalisme et l’expression donc de ses tendances les plus modernes. La preuve en est qu’après la défaite militaires des régimes fascistes lors de la guerre mondiale, les régimes démocratiques qui leur ont succédés, tout en revenant à des formes plus « douces » de gouvernement désormais possibles qui plaçaient la collaboration des classes sur une base moins forcée, moins conflictuelle, mais donc plus sûres, ont hérité du fascisme ses traits essentiels de concentration économique et de contrôle étatique de toute la vie sociale : c’est en ce sens que notre courant a écrit que « si les fascistes ont perdu la guerre, le fascisme, lui, l’a gagné ».

    Chanter aujourd’hui les louanges de la démocratie ou s’alarmer des menaces que feraient peser sur elle tel ou tel politicien, tel ou tel ministre, signifie au mieux être aveugle devant le « blindage » croissant depuis des décennies des démocraties, être victime d’un crétinisme électoral qui profite surtout à une poignée de capitalistes et de trusts géants ; au pire être complice des méfaits en tout genre, des pillages et des massacres que les impérialismes démocratiques ont commis dans le monde entier au cours de ce plus que demi-siècle, outre l’exploitation incessante de leurs propres prolétaires autochtones."

    Ce qui distingue notre parti

    (« programme communiste » ; N° 99 ; Février 2006)

    http://www.pcint.org/04_PC/99/99_distingue.htm

    https://www.youtube.com/watch?v=z33tH-JdPDg&index=17&list=RDgsJzMC2EHpE

    Snap ! - The power

    Cinq Thèses sur la situation actuelle et les situations futures à créer

    Thèse 1 - Tout d’abord, on regardera attentivement ce résumé de Las Vegas Parano qui tire clairement le bilan de Mai 68.

    http://www.dailymotion.com/video/x2j6qv_las-vegas-parano_fun

    Las Vegas Parano

    Thèse 2 - Directeurs du Marketing et Directrices des Ressources Humaines de la Ligue-des-Droits-de-l’Homme libre et non faussé, égal, fraternel, durable et responsable mais cependant extorqueur de la plus-value à l’insu de son plein gré, se réjouissent des 3, 4 ou 5 millions de "gens" mobilisés dans l’Union Nationale, au sens positif et donc non Union Sacrée, du 7 au 11 janvier 2015, tout en déplorant l’invisibilité des prolétaires-pue-la-sueur et des "jeunes de banlieue"-néocolonisés-issus-de-l’immigration-de-leur-grand-père.

    Thèse 3 - Les prolétaires, qui savent que la démocratie n’existe pas dans les camps de travail de l’impérialisme démocratique dirigés par les Directeurs du Marketing et Directrices des Ressources Humaines, ne voient pas pourquoi ils devraient défendre cette démocratie (inexistante là où ils passent l’essentiel de leur vie jetable à produire des merdes inutiles rendues indispensables par la publicité pour consommateurs insolvables) en dehors des entreprises, pour que leurs exploiteurs puissent en profiter alors qu’eux n’en ont ni le temps, ni les moyens financiers.

    Thèse 4 - Les prolétaires qui votaient ne voteront plus, et donc plus PS, ni PCF, ni UMP.

    Les prolétaires inconscients qui votent encore n’ont donc aucune raison de ne pas voter ce qui reste, donc FN. C’est la théorie du "pavé merdeux que l’on jette à la gueule de la bête féroce qui vous fonce dessus".

    Bien sûr, les prolétaires conscients qui persistent à vouloir voter ne voteront pas FN. Ils voteront pour un Messie quelconque : Mélenchon, NPA, LO, POI, etc... ou finalement s’abstiendront.

    L’abstention n’a aucun autre effet que d’augmenter le vote FN tout comme le vote pour le Messie quelconque.

    Le vote contre le FN n’aura pas d’autre effet que reconduire au pouvoir ceux qui y sont déjà (Hollande-Cambadélis) ou l’ont été (Sarkozy-Sarkozy) et donc, au bout du bout, à gonfler le futur vote FN pour 2017, 2022, 2027, etc..

    Thèse 5 - La conclusion est donc claire : le crétinisme électoral ne mène, ne peut mener et ne mènera qu’au vote FN.

    Jean-François Michel Dumont

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Portail

Sites utiles :

A l'encontre

Revue Prométhée

Netoyens

Marx au XXI siècle