Accueil > Précis de lambertologie appliquée - Saison 25 : texte et commentaires de (...) > L’expérience Podemos, son originalité, ses défis avec François (...)

L’expérience Podemos, son originalité, ses défis avec François SABADO

vendredi 25 septembre 2015, par Club Politique Bastille

REUNION-DEBAT

L’expérience Podemos, son originalité, ses défis
avec François SABADO

L’émergence de Podemos – et ses succès électoraux récemment confirmés- sont un des exemples de réorganisation du mouvement ouvrier et de la gauche radicale, en Europe.
Podemos est un phénomène politique bien spécifique. Il renvoie précisément aux particularités de la situation d’une Espagne durement frappée par la crise et l’austérité, et aussi marquée par de puissants mouvements sociaux sous le signe de l’indignation. La crise politique proprement dite a conduit à l’actuelle explosion du bipartisme : l’affirmation d’un troisième parti à côté du PP et du PSOE, mais ici, à la différence de la France, bien à gauche. Et aussi l’affirmation éclair de Ciudadanos, possible réponse au risque de déliquescence de la droite classique.

Podemos, est une force radicale antisystème, mais qui ne se revendique pas comme anticapitaliste, donc avec des limites. Les dirigeants de Podemos, dont Pablo Iglesias ont cultivé l’illusion d’une possible victoire rapide, résultant d’un assaut contre des partis institutionnels en voie d’effondrement. Cette hypothèse ne se confirme pas..
L’Espagne n’est pas la Grèce. Et le PSOE n’est pas le Pasok. Les référents idéologiques qui ont permis une communication très efficace et d’impressionnants succès électoraux – l’opposition entre « le peuple et la caste » – ne sont pas en mesure de répondre aux défis de la situation. Du coup, toutes les questions tactiques et stratégiques sont sur la table Celles d’une alternative au néolibéralisme : quels liens entre les mesures d’urgence anti-austérité et une rupture avec le système, comment répondre aux contradictions liées aux questions nationales fort prégnantes au sein de l’État espagnol (en particulier en Catalogne et en Euskadi), quelles alliances électorales face à une droite brutale (incluant les composantes d’extrême droite franquiste), quelle articulation entre les processus de mobilisation populaire et les positions dans les institutions quel type de formation politique nécessaire.
Autant de questions difficiles, qui provoquent la discussion.

Le samedi 26 septembre 2015 à 14 heures 30 précises à EDMP - 8 impasse Crozatier - Paris 12e - Métro : Gare de Lyon

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Portail

Sites utiles :

A l'encontre

Revue Prométhée

Netoyens

Marx au XXI siècle